Forme des extrémités: quelques exemples.

1  Demi œillet "allemand" 2 Œillet simple "allemand"
3  Œillet double "allemand" 4 Œillet simple de côté
5  Œillet double de côté 6  Œillet en crochet rond allongé
7  Œillet de côté
en crochet rond allongé
8 Œillet simple "anglais"
9   Œillet double "anglais" 10   Œillet simple de biais à 45°
11   Extremité en cul d'œuf avec crochet ou boulon 12  Coupe nette pour embout rond à visser (gros et petit)
13  Cul d'œuf avec tige d'accrochage rapide 14  Coupe nette pour embout plat à visser (petits et moyens)
15  Œillet réduits spéciaux type "timonerie"    Si Œillet réduits/agrandis : préciser le diamètre intérieur
Formes spéciales : croquis coté ou échantillon souhaitables.

Désignation:

se reporter aux numéros 1 à 22 (ressorts compression) en transposant pour les longueurs et extrémités


1 Hauteur libre : H
2 Sous charge de.........hauteur =.........ou : flèche=.........
3 Sous charge de .........hauteur du ressort comprimé à bloc =......... ou : flèche=.........
4 extérieur : De
5 Le ressort entre dans un alésage de .........: ou se visse dans filetage…
6 moyen : Dmo .........(parfois improprement appelé d’enroulement)
7 intérieur : Di
8 Le ressort entoure un axe de ......... : ou se visse sur filetage…
9 Métal : rond carré : plat enroulé sur plat/chant : trapézoïdal :

Spires

10 Sens d’enroulement : indifférent / à droite / à gauche
11 Nombre total, y compris spires extrêmes :
12 Nombre de spires utiles : n
13 Valeur du PAS : (PAS = (H-metal) / n )
14 Façon des spires extrêmes

10 Sens d’enroulement : indifférent / à droite / à gauche
11 Nombre total, y compris spires extrêmes :
12 Nombre de spires utiles : n
13 Valeur du PAS : (PAS = (H-metal) / n )
14 Façon des spires extrêmes
15 Cadence de travail : nombre de compressions par minute / heure / jour : valeur de la flèche (ou compression à bloc)
16 Endurance : travail… heures par jour
17 Protection ou traitement de surface / exposition à rayonnements, ou agents corrosifs
18 Métal : qualité ou nuance imposée
19 Particularités de traitement thermique
20 Tolérances usuelles (sauf avis contraire) : H : +/- 2,5% diamètre : +/- 3% charges : +/- 10% equerrage : 2%
21 Réceptions / contrôles éventuels
22 Mode d’utilisation : compression / traction / torsion / flexion / gaine…

Dans la majorité des cas, les indications 1,4,5,8,9,10,11, suffisent – les autres s’il y a lieu


Calcul:

voir numéros 23 à 28 (ressorts compression), mais, dans la formule 23 remplacer "P" par "P - tension initiale"
Pour spires jointives : Longueur des spires = diamètre fil x (nombre de spires + 1) car le pas = diamètre du fil (form 13)

Calculs Formules visuelles pour ressorts cylindriques en fil rond

23 Flèche (mm) = [ 8 x P- tension initiale (en Kg ou daN) x (Dmo en mm)3 x n ] / [ G x ( fil en mm)4 ]
[ G= 8000 (acier) / 7000 (inox) / 3 à 4000 (bronze) ]
24 Fatigue = [ 8 x P(en Kg ou daN) x (Dmo en mm) ] / [ 3,1416 x (
fil en mm) ] x Beta (coefficient en rapport avec la valeur de moyen / fil)
en pratique, il est souhaitable d’éviter de dépasser une fatigue de 70Kg/mm2, et éviter (moyen / fil) < 4

ressorts en acier :

25 En augmentant le du fil de1%, la charge supportée à flèche égale augmente de 4,1%
26 En diminuant le moyen de 1% cette charge augmente de 3%
27 En diminuant le nombre de spires utiles de 1%, à hauteur inchangée, cette charge augmente de 1,01%
28 En augmentant, à nombre de spires utiles égal, la hauteur libre, le ressort devient plus " fort ", mais fatigue davantage